Rechercher
  • Génération E-Sport

Rocket League et E-Sport


Rocket League est un jeu récent dans le monde de l’eSport. Son concept innovant et ses "personnages" atypiques ont réussi à capter l’attention des eSportifs. Rocket League eSport recense aujourd’hui des millions de fans qui visitent Rocket League Garage, et Rocket League Twitter. L’éditeur déclare en outre plus d’un million de joueurs actifs. Cet article fait le tour d’horizon de Rocket League de sa genèse jusqu’à ce jour. Nous verrons également le lien entre Rocket League et l'E-Sport.



En savoir plus sur le jeu Rocket League


Au commencement, il y avait Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars ou SARP Battle-Cars affectueusement appelé par les fans. C’est un jeu vidéo de sport créé en 2008 et qui se jouait sur la PlayStation 3. Il a été développé et édité par la société américaine Psyonix Inc. Ce jeu est un concept pétillant qui emporte le joueur dans un univers de jeu de football mêlant les voitures et le sport. SARP Battle-Cars se joue en mode solitaire ou en équipe. Le joueur ou l’équipe qui contrôle une voiture a pour objectif de marquer des buts dans le goal adverse. Pour se faire, le jeu lui octroie des boots et des super-pouvoirs absolument fantastiques.


Le nom Supersonic Acrobatic Rocket-Powered Battle-Cars, étant jugé trop long, l’éditeur a voulu changer ce dernier. C’est l’avènement du Rocket League, un nom qui semble plus cool que SARP Battle-Cars. Il est mis sur pied par le même éditeur Psyonix Inc en 2015. Il suggère quelques différences et des améliorations notables par rapport à son prédécesseur.


Un jeu pour tous les goûts et tous les besoins


La firme qui commercialise Rocket League eSport a toujours prôné la vulgarisation du jeu. Ainsi, accorde-t-elle une importance capitale à la disponibilité du jeu sur de nombreux appareils. Dès sa création en 2015, Rocket League eSport était disponible sur PC avec un système d’exploitation Windows et sur la PlayStation 4. En 2016, le jeu a été rendu disponible sur la Xbox et sur les PC ayant des systèmes d’exploitation Linux et Mac. Enfin, un an plus tard, Rocket League eSport peut se jouer sur la Nintendo.


Toujours dans l’objectif de toucher un grand nombre de personnes, Rocket League existe également en versions Basket Ball et Hockey sur glace.


Malheureusement, le 23 janvier 2020, Psyonyx Inc a annoncé se retirer du développement du jeu sur Linux et sur Mac. En effet, la firme explique que le jeu en constante évolution nécessite des mises à jour couteuses. Elle ne saurait déployer d’aussi gros moyens pour le peu d’utilisateurs Linux et Mac.


Il faut noter qu’avec Rocket League, les possibilités de personnalisation sont infinies. Le joueur a la possibilité de personnaliser sa voiture avec de nombreux paramètres différents. Ces paramètres peuvent se répartir en 10 catégories que sont :

les châssis ;les roues ;les peintures ;les stickers ;les accessoires ;les turbos ;les antennes ;les traînées ;le ronflement de la voiture ;l’explosion du but.


Ainsi, il y en a pour tous les goûts. Il existe un nombre infini d’éventualités de personnalisation convenables à chaque joueur. Il faut noter que ces différents paramètres de configuration n’ont aucun impact sur les compétences techniques des voitures. À part le fait que les châssis disposent d’un masque de collision et d’un rayon de braquage.


Déroulement d’une partie


Le déroulement d’une partie de Rocket League eSport suit le même principe que celui du SARP Battle-Cars précédemment décrit. Il s’agit en quelque sorte d’un jeu de eFootball (soccer) où les joueurs sont remplacés par les voitures. L’ultime but du joueur est de marquer autant de buts que possible dans le goal adverse. Il atteint des performances exceptionnelles grâce à 4 différents niveaux de capacité. On distingue :


-Le boost : il sert à gagner en vitesse ou à voler dans les airs. Sa durée de vie est provisoire et peut se gagner plusieurs fois dans le jeu.

-Les sauts : ils lui permettent de réceptionner le ballon ou de faire un tir alors que celui-ci se trouve encore en l’air.

-Les tonneaux de côté : il s’agit de la capacité qui permet au joueur de faire un tir sur le côté.

-Les tonneaux en avant : ils permettent au joueur de gagner en vitesse temporairement. Pour ce faire, il doit pouvoir utiliser ce super-pouvoir consécutivement. Il s’utilise quand le joueur ne dispose plus de boost. Ce dernier vise dans ce cas à jouer le ballon pour gêner le camp opposé.


Différents bonus d’une partie de Rocket League


À la fin d’une partie de jeu, le joueur est amené à collecter un certain nombre d’objets. Ces derniers se retrouvent généralement lors des parties en ligne ou dans les caisses. En effet, les caisses sont un concept récent apparu avec la mise à jour de 08/09/2016. Le joueur a la possibilité d’en collecter un certain nombre au hasard à la fin d’une partie. Ces accessoires sont classés en différentes catégories à savoir :

-les premiums ;les courants et les peu courants ;les rares et les très rares ;les importés ;les exotiques ;ceux du marché noir ;les limités.


Les joueurs disposant de ces objets peuvent les échanger avec des objets d’autres joueurs. Il s’agit du Rocket League Trade. Les joueurs échangistes de la Rocket League eSport sont des Rocket League Trackers. Ils se retrouvent au sein d’une sous communauté dénommée Rocket League insiders.


Au cours d’un Rocket League Trade, les Rocket League trackers ne sont pas autorisés à trader toute sorte d’objets. Les objets qui ne sont pas échangeables sont ceux des catégories Premium et Courant. Quelques objets de la catégorie limitée ne sont pas échangeables non plus. Il faut noter que pour avoir accès aux objets des caisses, il faut pouvoir détenir une clé. Cette dernière s'obtient qu’après un micropaiement. À partir de début décembre 2019, les caisses ont été remplacées par les plans et les clés sont remplacées par les crédits.


Mais quel est l'impact de Rocket League dans l'E-Sport? La réponse tout de suite...


En attendant, si vous souhaitez plus d'informations sur les Formations Esport de Rocket League, rendez-vous sur notre page Formations E-sport.


Le lien entre Rocket League et l’eSport


À ce jour, le Rocket League n’a plus à prouver qu’il fait partie intégrante de l’univers du sport électronique. En témoignent ses compétitions en équipes qui rassemblent de milliers de joueurs aux quatre coins du monde. Des tournois s'organisent pour élire les meilleurs joueurs du jeu un peu partout sur le globe.

Rocket League, un ovni dans son domaine


Rocket League appartient assurément à la catégorie de ces jeux esports qu’on voit d’un œil assez particulier. Depuis sa première en 2015, le jeu est très prisé par les joueurs et notamment les nouveaux en raison de sa facilité de prise en main. En fait, le joyau de Psyonix est une parfaite combinaison d’une simulation sportive et d’un titre un peu plus fantaisiste.


Le principe du Rocket League paraît assez simple pour l'E-Sport, mais c’est surtout parce qu’il l’est. Les joueurs forment 2 équipes composées de 3 membres chacune. A l’aide de voitures disposées sur un terrain fermé, les joueurs doivent se servir d’un grand ballon afin de se défaire de leurs adversaires. Bien que les règles semblent basiques, jouer face à des expérimentés peut devenir très compliqué pour un débutant.


Certains néophytes considèrent parfois le jeu comme trop complexe, vu qu’il n’est pas toujours aisé de maîtriser d’entames les différentes commandes. Cela n’empêche néanmoins pas un nombre toujours aussi important de fans de se ruer vers le fameux Rocket Ball.


Les principales compétitions


Il existe différents types de compétitions organisées dans le cadre de Rocket League eSport. Dans le compte de Psyonix Inc l’éditeur du jeu, on compte 02 saisons de Rocket League Championship Series chaque année.


-La Rocket League Championship Series : Il s’agit d’un tournoi qui s’organise par région géographique (continents). À la fin d’une Rocket League Championship series, ressortent des sacrés champions d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Océanie et du monde.


-La League Play : Elle réunit les meilleures équipes des continents concernés par Rocket League dans l'E-Sport. Il s’agit de l’Europe, de l’Asie, de l’Amérique et de l’Océanie. Elle dure 8 semaines et les matches se déroulent les Weekends.


Le gagnant de ce tournoi remporte le Graal. Les deux premiers de ce tournoi sont d’office qualifiés pour les finales mondiales. Les 3e, 4e, 5e et 6e joueront des plays offs pour tenter de se qualifier pour les mondiales. Le dernier de ce tournoi sera directement relégué en RLRS.


-Le Championnat d’Europe E-Sport de Rocket League : Comme son nom l’indique, ce tournoi concerne principalement les différentes équipes qualifiées du continent européen. De même, la dernière édition a vu la Team Reciprocity s’imposée face à la structure française Vitality.


-Les Mondiaux Rocket League : Il s’agit de la compétition la plus prestigieuse de Rocket League eSport. Elles marquent la fin d’une saison et le début d’une nouvelle saison.


Si vous souhaitez plus d'informations sur les événements et tournois Rocket League, rendez-vous sur notre site Compétition E-Sport.


Quelques chiffres et stats sur Rocket League


-Dans le mode Panier de Rocket League, Tommy T999 réussit à inscrire 3 paniers en 16 secondes.


-L'Octane est la voiture la plus utilisée dans le mode Battle-Car. La Dominus a également un grand succès dans le mode Battle-Car DLC. Enfin, l'Octane ZSR gagne la faveur des joueurs sur le mode Battle-Car Import.


-Ryan Howard détient le record de nombre de buts marqué lors d'un match avec 141 buts.


-En 2019, le jeu a dépasser la barre des 60 millions de joueurs.


-Les supporters de la World Championship de Rocket League ont réalisé un record de Ola. Cette dernière dura 27 minutes alors que le précédent record était de 17 minutes et 14 secondes. Ce n'est pas moins de 17000 spectateurs qui réalisèrent ce record.


En conclusion, Le concept innovant de la combinaison du football et des voitures a porté ses fruits. Aujourd’hui, Rocket League eSport est un véritable phénomène dans le monde de l’eSport. Plusieurs fans clubs, à l'instar de Rocket League garage et Rocket League twitter, témoignent de toute l’effervescence du jeu. Mais ce qui réunit plus les fans, c’est les divers tournois organisés en ligne pour choisir les meilleurs joueurs de Rocket League eSport.


En attendant le prochain article, si vous souhaitez recruter des joueurs pour votre team E-Sport ou être recruté par une Team Rocket League, rendez-vous sur notre page Génération E-Sport.

0 vue

Génération E-Sport 

contact@generationesport.com

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
© 2023 by Génération E-Sport